Wiki Commando Kieffer
Advertisement
Gwenn-Aël Bolloré
-
Bolloré
Informations générales
Nom complet Gwenn-Aël Marie Bolloré
Naissance 04/09/1925
Engagement FNFL 12/04/1943
Matricule 34B43 puis 191FN43
Stage Commando Wrexham
Badge 147
Affectation 6 juin Troop 1
Décès 12/07/2001
Lieu de sépulture
Itinéraire
Affectations caserne Surcouf, caserne Bir-Hakeim, 1er BFMC


Né le 5 septembre 1925 à Ergué-Gabéric (Finistère) et décédé le 12 juillet 2001 à Quimper, Gwenn-Aël Bolloré était un quartier-maître infirmier membre du 1er BFMC et un industriel français. Il est le frère de Michel Bolloré, de René Bolloré, de Jacqueline Cloteaux et l'oncle de Vincent Bolloré.

Itinéraire[]

Il décide à l'âge de 17 ans de s'engager dans les Forces françaises libres et pour cela vend son cheval puis part à Londres (où il retrouve son frère René, arrivé quelques mois plus tôt) dans une petite embarcation de fortune avec laquelle il traverse la Manche. Arrivé en Angleterre, il s'engage dans les FNFL sous le pseudonyme de Bollinger et suit une formation d'infirmier. Il dissimule son âge et sa forte myopie lors des tests d'aptitudes pour entrer dans les commandos. Son cousin Marc Thubé était également au commando.

Il a consigné ses mémoires de guerre dans un livre J'ai débarqué le 6 juin 1944. Il a participé aussi à une interview dans le film documentaire Les Grandes batailles du passé de Daniel Costelle.

Témoignage_de_Gwenn-Aël_Bolloré

Témoignage de Gwenn-Aël Bolloré

Il s'intéresse à l'Océanographie, passe un doctorat et crée le musée océanographique d'Odet. Écrivain il signe une vingtaine d'ouvrages. Cinéaste, il produit plusieurs courts métrages et un long métrage nommé « Les naufrageurs ».

Il est vice-président des Papeteries Bolloré de 1952 à 1974.

Dans les années 1960, il est également PDG des éditions de la Table Ronde dont le directeur est Roland Laudenbach. Ces éditions publient un grand nombre d'ouvrages hostiles à la politique gaulliste en Algérie et favorables à l'OAS. Parmi les auteurs : Jacques Isorni, Jean-Louis Tixier-Vignancour, Jacques Laurent, Gabriel Bastien-Thiry, Pierre Sergent... Cela vaut à Gwenn-Aël Bolloré d'être condamné à plusieurs reprises pour offenses au chef de l'état. Il fait donc partie de ces Français ralliés à la France Libre ou à la Résistance en 1940 et qui ont été des opposants à de Gaulle lors de l'affaire algérienne tels Georges Bidault, Jacques Soustelle, le colonel Rémy, Pierre Sergent, Pierre Chateau-Jobert (alias "Conan")...

Il est l'auteur d'ouvrage sur la pêche et la Bretagne. Il a publié également des essais et des poèmes.

Bolloré2

Publications[]

  • J'ai débarqué le Modèle:Date : commando de la France libre, Le Cherche-midi, 2004
  • Histoires troubles, Jean Picollec, 1993
  • Les Amants de l'espace, Le Cherche Midi, 1985
  • Nerfs à fleur de larmes, Saint-Germain-des-Prés, 1982
  • Le Diner bleu, La Table Ronde, 1976
  • Nous étions 177, France-Empire, 1964
  • Destins tragiques du fond des mers, La Table Ronde, 1963
  • Guide du pêcheur à, pied. Des conseils pratiques sur tout ce que vous pêchez sur nos cotes, sans bateau, ni canne à pêche et 200 recettes pour accommoder vos prises, La Table Ronde, 1960
  • Moïra la naufrageuse, La Table Ronde, 1958
  • Anatomie descriptive, Seghers, 1955



Bibliographie[]

  • Les écrivains guerriers. de Philippe Randa. Dualpha, 1998. René Bail - Erwan Bergot - Bigeard - Gwen-Aël Bolloré - Jean Bourdier - Serge de Beketch - Guy des Cars - André Figueras - Georges Fleury - Alain Griotteray - Philippe Héduy - Roger Holeindre - Serge Jacquemard - Jean Mabire - Saint-Loup - Pierre Sergent - Dominique Venner - Pierre de Villemarest.
  • Bibliothèque littéraire de Gwenn-Aël Bolloré. Sotheby's, Paris, 2002.

Notes et références[]

Liens externes[]

Advertisement